Mes dernières lectures

1652283521-la-delicatesse.jpg - envoi d'image avec NoelShack 1650777679-crossfire-t1.jpg - envoi d'image avec NoelShack 1650626203-ne-te-retourne-pas.jpg - envoi d'image avec NoelShack 1650626529-high-lover.jpg - envoi d'image avec NoelShack 1650626644-les-etoiles-brillent-plus-fort-en-hiver.jpg - envoi d'image avec NoelShack 1650626725-phobos.jpg - envoi d'image avec NoelShack 1650626765-outlander-t4.jpg - envoi d'image avec NoelShack 1650626803-le-jour-ou-anita-envoya-tout-balader.jpg - envoi d'image avec NoelShack 1650626837-la-danse-hesitante-des-flocons-de-neige.jpg - envoi d'image avec NoelShack 1650626902-over-the-rainbow.jpg - envoi d'image avec NoelShack 1650626932-the-revoltion-of-ivy.jpg - envoi d'image avec NoelShack 1650626971-les-soeurs-charbrey.jpg - envoi d'image avec NoelShack 1650626999-songes-d-irlande-1.jpg - envoi d'image avec NoelShack 1650627040-did-i-mention-i-need-you.jpg - envoi d'image avec NoelShack 1650627079-embrasse-l-hiver-et-danse-avec-lui.jpg - envoi d'image avec NoelShack 1650627121-love-snow-ely.jpg - envoi d'image avec NoelShack

mercredi 11 mai 2022

La délicatesse de David Foenkinos

 


Résumé

« François pensa : si elle commande un déca, je me lève et je m’en vais. C’est la boisson la moins conviviale qui soit. Un thé, ce n’est guère mieux. On sent qu’on va passer des dimanches après-midi à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu’un jus ça serait bien. Oui, un jus, c’est sympathique. C’est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l’orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye ou la goyave, ça fait peur. Le jus d’abricot, ça serait parfait. Si elle choisit ça, je l’épouse…
– Je vais prendre un jus… Un jus d’abricot, je crois, répondit Nathalie.
Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité. »


Mon avis

L’histoire de « La délicatesse », c’est la reconstruction de Nathalie après la perte de son mari. Jeune, séduisante, elle a tout pour plaire, mais demeure brisée par la perte de son époux. Sa guérison passera par la rencontre d’un homme, qui certes ne lui fera pas oublier son mari, mais lui permettra d'avancer.

Comme son titre l’indique, le roman est tout en délicatesse. Il nous montre que pour arriver à s'en sortir après un drame, il faut y mettre la douceur, les formes, pour rassurer, et espérer qu’il sera aussi beau que celui qu’on a perdu. 

L’auteur offre un texte qui se lit avec beaucoup de plaisir.

Le roman est néanmoins un peu court pour s'attacher aux personnages.


⭐⭐⭐✩